Vendredi du Vin 20: Dire merci avec un vin de chez soi

Le thème de Thanksgiving proposé par Doug, le créateur du moteur de recherche oenologique Ablegrape, pour le 20e Vendredi du Vin, m’a amené à réfléchir sur le sens de cette Action de grâces que l’on fête à l’automne – en octobre au Québec et en novembre aux États-Unis. Liée aux récoltes, aux remerciements offerts à la nature (et/ou à Dieu) pour les fruits obtenus de la terre, la fête d’Action de grâces est un bon moment pour regarder autour de soi et prendre la mesure de ce qui nous entoure, de ce qui fait nos vies.

Merci à la famille, aux amis, à la fortune qui nous sourit. Merci aux bonnes choses qui passent, même quand les temps sont plus durs. Il y en a toujours, si on sait y regarder.

Et pour ce faire, il convient avant tout de regarder près de soi. Ce qui, dans le cas du vin, m’a amené à regarder du côté des vins québécois – tout en gardant à l’esprit l’idée d’un mariage vins et mets autour des plats traditionnels de la fête.

À vue de nez, la Cuvée Julien rouge 2006 du Domaine Les Brome me semblait un bon candidat pour la traditionnelle dinde. Plus tôt cet automne, la dégustation du Vidal de ce domaine québécois fondé par un ancien président de la Banque nationale du Canada, m’avait passablement impressionné et donné envie de récidiver. Assemblage des cépages Maréchal Foch, Baco Noir et De Chaunac, le vin s’est avéré, sous sa robe pourpre foncée et dense, avoir la substance et les saveurs nécessaires pour ce genre de mariage. Au nez comme en bouche, on y trouve une bonne dose de fruits rouges – notamment de la canneberge – et un peu de cassis et d’épice. Un intéressant parfum argileux (pensez à de la glaise fraîche, avec laquelle travaillent les potiers) vient aussi s’insérer dans l’ensemble, de façon plus marquée à l’ouverture de la bouteille.

Le Julien montre une bonne ampleur en bouche et une texture souple, avec juste ce qu’il faut de tannins. En plus du fruit rouge, du caroube et quelques notes végétales se manifestent également, le tout sur une acidité bien présente, comme les arômes de canneberge le laissent présager. Un vin fort agréable, au total, surtout en mangeant: avec la dinde, oui, mais je présumerais qu’un plat de porc (un rôti aux légumes racines, par exemple) ou des pâtes tomatées feraient bien l’affaire. À l’essai, des charcuteries savoureuses (des saucissons des Cochons tout ronds, dans le cas présent) se sont avérées très agréables, l’acidité du vin venant bien couper le gras du saucisson.

Bref, voilà un vin sympathique, que l’on peut prendre plaisir à partager avec une bonne tablée, autour d’une bonne bouffe consistante et nourrissante. En profitant bien de ces vrais plaisirs de l’existence qui se vivent dans la plus belle des convivialités.

The URI to TrackBack this entry is: https://achacunsabouteille.wordpress.com/2008/12/06/vendredi-du-vin-20-dire-merci-avec-un-vin-de-chez-soi/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. […] Selon Rémy (ou bien Rémy), l’animateur des Vendredis du Vin, en disant “merci,” il “convient avant tout de regarder près de soi.” Donc il a pensé a un vin rouge québécois, la Cuvée Julien 2006 du Domaine les Brome. Voir le post. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :