Le privé pour le grand public: passerez-vous au Salon?

On les appelle des importations privées, mais c’est une drôle d’appellation, au fond, comme l’ont souligné récemment Vincent Marissal et David Santerre. Elles transitent par la SAQ, qui en dégage des marges grosso modo comparables à celles des produits qui se vendent sur les rayons du monopole, et elles sont accessibles à tous ceux et celles qui veulent en acheter – à condition d’être prêt à en acheter une caisse… et de savoir où les trouver.

Un bon endroit où les trouver, justement, (suite…)

Vendanges 2010: Quand le Québec rattrape la Californie

Ce weekend et le suivant (soit les 4, 5, 6 et 11 et 12 septembre), ce sera la Fête des vendanges, à Magog, dans les Cantons de l’Est. J’ai toujours trouvé rigolo que la fête des vendanges soit toujours avant les vendanges (ça aide les vignerons à être disponibles, remarquez…), puisque le raisin québécois se récolte plus vers octobre que vers le début septembre, habituellement.

En cette année chaude et ensoleillée, jamais ce festival du vin et de la gastronomie n’aura été si proche des vendanges elles-mêmes.

Des grappes de pinot noir au vignoble Closson Chase, dans Prince Edward County, le 8 août dernier. Moins avancée que le Niagara, cette région située à l'ouest de Kingston a également connu une saison exceptionnelle, cette année.

En effet, le millésime 2010 est remarquablement hâtif, dans le nord-est du continent nord-américain. En Ontario et dans l’État de New York, les vendanges (suite…)

Note de dégustation: Vin de glace 2006, Vidal, Vignoble du Marathonien

Les vignes de vidal dont le Vignoble du Marathonien tire son excellent vin de glace

C’était avec beaucoup de plaisir que j’ai ouvert cette bouteille, conservée pour une bonne occasion depuis deux ans, le soir de mon anniversaire, arrivée l’heure du dessert.

J’apprécie beaucoup les vins du Vignoble du Marathonien, qui fait son petit bonhomme de chemin tranquillement, loin de la route des vins de Dunham, dans un petit coin de Montérégie situé près de la frontière américaine, à Havelock. Pour la très grande majorité des gens, c’est un endroit où l’on se dirige volontairement, pas un vignoble où l’on entre par hasard. Ça tombe bien, puisque le domaine mérite qu’on y porte attention.

Voici ce que j’avais écrit (suite…)

Comment trouver à boire sur son iPhone (ou iPod) au Québec

Québécois, Québécoises, vous cherchez quoi boire cette fin de semaine et où passer l’acheter? Pour citer un certain slogan: il y a une application pour ça.

En fait, il y en a même deux.

La première nous provient de la SAQ elle-même, via la très créative agence Sid Lee.

Gratuite, elle permet de trouver une succursale par géolocalisation (bref, en trouvant où vous êtes au moment de votre recherche, on vous présentera les succursales les plus proches sur une carte), mais aussi de trouver des produits selon divers critères et de connaître leur disponibilité… de façon limitée.

On peut, par exemple, (suite…)

Plus forts qu’un volcan islandais: les vignerons du Jura reviennent au Québec

En avril dernier, j’annonçais avec plaisir la venue d’une mission de vignerons du Jura, qui devait avoir lieu à Québec et à Montréal. Une belle occasion pour les professionnels et le public d’ici de découvrir le caractère étonnant des vins de cette région de l’Est de la France.

Un certain volcan islandais devait toutefois provoquer le report de la mission à la toute dernière minute, tandis que les aéroports européens étaient fermés à tout trafic aérien.

Un volcan ne suffirait toutefois pas à arrêter l’ardeur des vignerons jurassiens, qui ont au moins autant de caractère que leurs vins. La maison LLP, responsable de l’organisation de l’événement, m’a confirmé qu’ils seront de retour le mois prochain pour reprendre le programme qui devait avoir lieu en avril.

Les vignerons seront de passage à Québec le 16 juin et à Montréal le 17 juin. Les détails des activités suivront bientôt. On vous tient au courant.

Published in: on 14 mai , 2010 at 4:51  Laisser un commentaire  
Tags: , ,

Nuits blanches dans les vignobles québécois: après la chaleur, le gel

Vue du lac Seneca depuis le vignoble de Sam Argetsinger, dans le Nord-Ouest de l'État de New York. Les petites feuilles des bourgeons fraîchement débourrés sont particulièrement vulnérables au gel printanier.

Dans le monde des vignobles, il ne faut jamais se réjouir trop vite. Quand vous voyez un printemps chaud se pointer à l’horizon, comme en cette très belle saison qui enveloppe tout le Nord-Est du continent nord-américain depuis la fin du mois de mars, vous avez autant de raisons de vous inquiéter que de sourire. Et peut-être même plus de vous inquiéter, comme l’a démontré le gel qui a menacé cette semaine, au Québec – et aussi en Ontario et dans l’État de New York.

En effet, un printemps hâtif active rapidement la végétation, (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :