TasteCamp North: un tour dans les vignes du Niagara

Vendredi le 13 mai, sur le coup de midi, une quarantaine d’amateurs de vin canadiens et américains commenceront un périple gustatif dans la région du Niagara, du côté ontarien et du côté américain, à la découverte de ce qui se trame dans les vignoble de la région. Venus de New York, de Boston, de la Nouvelle-Écosse, du Québec, de l’Indiana, du Colorado et de l’Ontario, ils et elles participeront au troisième Tastecamp, après des arrêts à Long Island et dans les Finger Lakes, respectivement en 2009 et en 2010.

Le chai de Malivoire, un des producteurs qui feront découvrir leurs vins lors de TasteCamp North, ce weekend

Ayant fait partie du comité organisateur de l’événement, je suis un brin fébrile et surtout, très enthousiaste de voir ce groupe se réunir dans cette région que j’ai appris à découvrir depuis la fin des années 90 et dont je constate avec plaisir les progrès constants. J’ai bien hâte de voir ce que des collègues blogueurs et journalistes du vin, dont plusieurs en seront à leur première visite dans la région, penseront de ce qui se trame dans les vignobles, de part et d’autre de la rivière Niagara. De mon côté, les vins américains de l’AVA Niagara Escarpment seront une découverte totale – j’en ai goûté un ou deux, sans plus.

Ce que je peux dire sans hésiter, (suite…)

Published in: on 12 mai , 2011 at 4:09  Comments (2)  
Tags: , ,

TasteCamp North: Rassemblement dans le Niagara

Depuis deux ans, j’ai eu le plaisir de découvrir de nouvelles régions viticoles en participant à TasteCamp, un événement fondé par Lenn Thompson, grand manitou du New York Cork Report, le principal site d’information sur les vins de l’Empire State. Puisque les organisateurs en étaient d’abord new-yorkais, l’événement m’a permis de découvrir les vignobles de Long Island, en 2009, puis les Finger Lakes et leurs excellents rieslings en 2010.

Dans les deux cas, le fait de rassembler un groupe d’une trentaine de blogueurs et de leur faire goûter les vins de deux bonnes douzaines de vignobles en un weekend, de visiter les vignobles et d’échanger avec les producteurs permettait de dresser un portrait assez exhaustif de la région et d’engager une conversation intéressante avec les vignerons, qui y trouvaient un nouveau public, intéressé, spécialisé et critique.

À Long Island, je reste très attaché (suite…)

En route vers Cahors et le défi de Lagrézette

Cet après-midi, je prends l’avion en direction de Cahors pour participer aux Journées internationales du malbec (ou plutôt, les Malbec days, comme le dit le site Internet presque totalement en anglais), événement visant à mettre en valeur le cépage natal de ces vignobles du Sud-Ouest de la France, mais popularisé plus récemment par l’Argentine. Une belle occasion de faire le tour d’un cépage sous toutes ses coutures et dans sous ses styles, du plus traditionnel au plus clinquant et moderne.

Le voyage me permettra aussi de répondre à un défi qui m’a été lancé, en février dernier, par Jean Courtois, directeur général du Château Lagrézette, un des plus célèbres domaines de Cahors, dans la foulée d’un article que j’ai publié sur Palate Press, un blog collectif/magazine en ligne américain auquel j’ai le plaisir de collaborer depuis sa création en septembre 2009.

Dans cet article, (suite…)

VdV 23: les vins de printemps rassemblés

Un rosé ne fait peut-être pas le printemps, mais un bouquet de rosés et de vins rafraîssants, ça fait certainement le Vendredi du vin sous le thème du printemps. Les notes de tout un chacun donnent certainement envie de s’asseoir sur la terrasse avec ce qu’il faut pour grignoter, du soleil et du pinard facile (à boire, ce qui ne veut pas toujours dire facile à faire) et gouleyant.

Pour souligner que les VdV sont accessibles à tous, blogueurs ou pas, allons -y d’abord pour les deux amis qui nous ont laissé leurs notes sous forme de commentaires, soit Stéphane Quéralt, avec un rosé du Domaine Clavel très gourmand et à l’alcool raisonnable, et Toon, avec le Clairet du Château Haut-Colombier, « viril mais correct ». Avis à tous: ne vous gênez pas pour suivre leur exemple. Les VdV, c’est pour tout le monde.

Côté blogues, outre mon rosé expérimental californien, un carton de six avec des extras.

Tout d’abord, l’excellent Olif avait vraiment envie de célébrer, lui qui a ouvert un champagne rosé de René Geoffroy. Un rosé de saignée qui fait dans la dentelle et le taffetas, nous dit-il.

Iris, autre habituée des VdV, ne s’est pas laissée décourager par le bris de deux bouteilles, pour nous livrer ses impressions enthousiastes sur le Moulin à Vent 2007 du Domaine des Côtes de la Molière, une gourmandise qui me donne l’eau à la bouche – et je suis convaincu que c’est plus contagieux que la grippe A H1N1.

Julien Marchand, lui, avait le printemps un peu frisquet, le jour de sa dégustation, alors il est allé se réchauffer sous le soleil du Priorat avec un rouge consistant, le Los 800 2004. La terrasse et le rosé, ça sera un peu plus tard.

En regardant les martinets passer, Olivier le Showviniste, lui, a fait dans le rosé espagnol et le rosé français, ce dernier conçu par un tandem australo-britannique. Il promet même de reparler du Verjus produit par ces derniers – très bon pour la volaille, je vous le dis.

Anne, des Dindonsvins, a fait glouglou avec un vin Tombé du ciel, un 100% carignan produit en macération carbonique. Un autre vin qui redonne ses lettres de noblesse à ce cépage parfois sous-estimé.

De quoi étancher sa soif jusqu’à l’été. Et pour savoir quel plat marier à vos vins de printemps et d’été, n’oubliez pas de suivre le Vendredi du Vin du mois de mai, qui sera consacré à la sommellerie moléculaire, une approche raisonnée des combinaisons vins-mets basée sur la présence, dans le vin et le plat, des mêmes molécules aromatiques. Le sommelier François Chartier, qui prépare pour le 20 mai un livre à ce sujet, intitulé Papilles et molécules, guidera la dite dégustation.

Pour en savoir plus sur la sommellerie moléculaire, vous pouvez écouter ce reportage de l’émission Découverte, diffusée dimanche dernier à Radio-Canada. Vous verrez, c’est pas sorcier.

À la santé du 401e!

Cet article parle du 400e anniversaire de Québec, puisqu’il fait partie de l’initiative 400 ans, 400 blogues, mais puisqu’il s’agit d’un blogue sur le vin, je me permettrai d’abord de trinquer virtuellement à la santé de Québec en lui souhaitant un très joyeux et très vivant 401e anniversaire. Buvons à l’avenir en regardant un peu le chemin parcouru.

Aujourd’hui se terminent officiellement les festivités du 400e anniversaire de Québec, dans un enthousiasme nettement plus grand qu’il y a un an. Après un navrant spectacle d’ouverture (suite…)

400 ans, 400 blogues sur Québec. Joignez-vous à l’aventure!

Je prends une seconde pour interrompre mes aventures dans le vin valaisan pour vous parler d’une initiative un peu folle mais encore plus sympathique qui doit s’éclater le 31 décembre, pour conclure les 400 ans de Québec, ma ville natale.

Dès que Michel Monette a lancé l’idée, plus tôt cette année, je me suis joint avec plaisir à l’aventure des 400 ans, 400 blogues. L’idée, c’est que le plus de blogueurs possibles mettent en ligne un article, un billet, un petit mot sur Québec, au dernier jour des célébrations des 400 ans de la ville. Même ceux qui n’ont pas de blogue peuvent participer: les instructions pour participer sans blogue sont tout en haut de la page d’accueil du site des 400 ans, 400 blogues.  

Pas besoin d’être de Québec pour participer. Tout ceux qui ont un mot à dire sur la ville et la région, une photo à partager, une vidéo – voire même un fantasme – sont les bienvenus. Levez un toast, saluez un ami, évoquez ce que Québec vous inspire, même si vous n’y êtes jamais allé. Faites marcher votre imagination et sortez votre esprit festif.

Serons-nous 400? À ce jour, Michel Monette a recensé quelque 177 blogues de la région de Québec. Si tous ces blogueurs invitent un ou deux amis, le 400 peut être atteint sans trop de mal. Alors appelez vos amis, envoyez leur un courriel, lancez un appel sur Twitter, et on se retrouve le 31 sur le web.

Plus on est de fous, plus on blogue!

%d blogueurs aiment cette page :