Retour au royaume des vins à (très) petit prix

Au début de l’année dernière, j’avais écrit sur ce blogue un article faisant le tour de quelques bouteilles à moins de 10 dollars, pour voir de quel bois (de quels copeaux?) ces vins pour petits budgets se chauffent.

L’article, si je me fie aux statistiques du blogue, reste très populaire. Normal. Avec des budgets limités, on cherche toujours l’aubaine, le grand plaisir à petit prix. Et avec le temps des Fêtes, l’idée de recevoir la famille élargie sans se ruiner – et sans avoir l’air cheap – est plutôt attrayante. Et voilà en prime qu’il y a cette crise financière qui se complique…

Alors me revoilà avec une petite série de vins à moins de 10$, voire même à moins de 9$. Pas de Latour du pauvre là-dedans, mais quand même, quelques trucs très buvables et parfois surprenants. Je continue à maintenir que (suite…)

Le côté blanc du Cellier ibérique

Avec les arrivages du dernier numéro de la revue Cellier, le vin rouge a été largement à l’honneur. Avec raison, puisque l’Espagne et le Portugal en offrent de superbes, à tous les niveaux de prix. De l’Artazuri, très beau vin de grenache venu de Navarre, avec un très beau fruit et une acidité rafraîchissante (à 12,95$) aux Terrasses d’Alvaro Palacios, vin distingué et raffiné du Priorat ( à 34,75$), en passant par l’excellent, charnu et bien en chair Exaltos, un des très beaux exemples du mencia, cépage rouge traditionnel du Bierzo (à 26,50$), il y avait de très solides bouteilles à s’offrir, pour maintenant ou pour mettre en cave.

Ce qui ne veut pas dire que tout soit superlatif. Les Alcusses, de Sara Pérez, par exemple, (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :