Vendredi du Vin 18: La lumière dans le verre

(Note: la synthèse du 18e VdV, avec liens vers les blogues des participants, est en ligne ici)

Pour trouver du pinot qui pinote, conformément au thème que j’avais mis de l’avant pour le 18e retour des Vendredis du vin,  j’ai fini par en boire toute la semaine. Trois bouteilles, au total, à la recherche de ce pinotement (et non de ce pinotage, que peu de vignerons sud-africains savent faire pinoter) qui fait le bonheur du buveur de pinot.

Ça s’est commencé en Suisse, avec le Pinot noir 2006 AOC Chamoson de René Favre Fils. La petite cuvée de ce producteur dont la grande (cuvée), le Renommée Saint-Pierre sait faire compétition (suite…)

À votre santé, monsieur Mondavi

La première bouteille qui m’a vraiment fait comprendre ce que le vin peut offrir était un Pinot Noir Napa Valley 1987 de Robert Mondavi. Je l’avais acheté lors de vacances dans le Maine: pas sûr que j’avais tout à fait 21 ans quand je l’ai acheté. Peut-être que le vendeur s’était dit qu’un jeune qui achetait du Mondavi Reserve en comptant bien son argent méritait de le boire, même s’il lui manquait quelques mois avant la sanction officielle de l’État.

Quoi qu’il en soit, la finesse du pinot, la complexité du vin, pour autant que je m’en rappelle, m’avait vraiment séduit. Le vin, ça pouvait être ça?

C’est pourquoi, vingt ans plus tard, environ, j’éprouve un vrai pincement au coeur en apprenant le décès de Robert Mondavi, à 9h du matin, heure de Californie, aujourd’hui le 16 mai. (suite…)

Published in: on 16 mai , 2008 at 11:19  Laisser un commentaire  
Tags: , , ,
%d blogueurs aiment cette page :