Transhumance 2007, Pierre Gaillard, Domaine Cottebrune, Faugères

«Tiens, un vin de Pierre Gaillard», me suis-je dit en saisissant la très jolie bouteille sur les rayons. Gaillard, un tiers du triumvirat des Vins de Vienne (avec Yves Cuilleron et François Villard), fait de très beaux vins, entre le Roussillon et son Rhône natal, avec un aplomb assez remarquable. Le nom du vin, Transhumance, qui désigne à l’origine les déplacements saisonniers des bergers et gardiens de troupeaux entre les prés estivaux et les pâturages d’hiver, est d’ailleurs un clin d’oeil aux mouvances du vigneron, qui a planté ces vignes à forte densité en 2002, aux abords du village de Faugères, dans l’Hérault.

23.45$? J’achète. Pas l’impression (suite…)

Le côté blanc du Cellier ibérique

Avec les arrivages du dernier numéro de la revue Cellier, le vin rouge a été largement à l’honneur. Avec raison, puisque l’Espagne et le Portugal en offrent de superbes, à tous les niveaux de prix. De l’Artazuri, très beau vin de grenache venu de Navarre, avec un très beau fruit et une acidité rafraîchissante (à 12,95$) aux Terrasses d’Alvaro Palacios, vin distingué et raffiné du Priorat ( à 34,75$), en passant par l’excellent, charnu et bien en chair Exaltos, un des très beaux exemples du mencia, cépage rouge traditionnel du Bierzo (à 26,50$), il y avait de très solides bouteilles à s’offrir, pour maintenant ou pour mettre en cave.

Ce qui ne veut pas dire que tout soit superlatif. Les Alcusses, de Sara Pérez, par exemple, (suite…)

Dégustation: Faugères Réserve Les Bastides d’Alquier 2000, J.M. Alquier

Réputée avant tout pour ses vins rouges, l’appellation Faugères est située dans le Languedoc, tout de suite à l’est de l’appellation Saint-Chinian et au Nord-Ouest de l’appellation Corbières (soit environ 25 kilomètres au nord de Narbonne). Ses quelque 2000 hectares de vignobles sont généralement situés en altitude, sur des coteaux schisteux où le carignan se voit graduellement mis de côté, au profit de la triade syrah-grenache-mourvèdre.

C’est ce trio de cépages qui constitue justement la cuvée Les Bastides de Jean-Michel Alquier, l’un des producteurs les plus estimés de l’appellation. Mes amis Élise et Vincent ont eu la gentillesse (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :