À la santé du 401e!

Cet article parle du 400e anniversaire de Québec, puisqu’il fait partie de l’initiative 400 ans, 400 blogues, mais puisqu’il s’agit d’un blogue sur le vin, je me permettrai d’abord de trinquer virtuellement à la santé de Québec en lui souhaitant un très joyeux et très vivant 401e anniversaire. Buvons à l’avenir en regardant un peu le chemin parcouru.

Aujourd’hui se terminent officiellement les festivités du 400e anniversaire de Québec, dans un enthousiasme nettement plus grand qu’il y a un an. Après un navrant spectacle d’ouverture (suite…)

400 ans, 400 blogues sur Québec. Joignez-vous à l’aventure!

Je prends une seconde pour interrompre mes aventures dans le vin valaisan pour vous parler d’une initiative un peu folle mais encore plus sympathique qui doit s’éclater le 31 décembre, pour conclure les 400 ans de Québec, ma ville natale.

Dès que Michel Monette a lancé l’idée, plus tôt cette année, je me suis joint avec plaisir à l’aventure des 400 ans, 400 blogues. L’idée, c’est que le plus de blogueurs possibles mettent en ligne un article, un billet, un petit mot sur Québec, au dernier jour des célébrations des 400 ans de la ville. Même ceux qui n’ont pas de blogue peuvent participer: les instructions pour participer sans blogue sont tout en haut de la page d’accueil du site des 400 ans, 400 blogues.  

Pas besoin d’être de Québec pour participer. Tout ceux qui ont un mot à dire sur la ville et la région, une photo à partager, une vidéo – voire même un fantasme – sont les bienvenus. Levez un toast, saluez un ami, évoquez ce que Québec vous inspire, même si vous n’y êtes jamais allé. Faites marcher votre imagination et sortez votre esprit festif.

Serons-nous 400? À ce jour, Michel Monette a recensé quelque 177 blogues de la région de Québec. Si tous ces blogueurs invitent un ou deux amis, le 400 peut être atteint sans trop de mal. Alors appelez vos amis, envoyez leur un courriel, lancez un appel sur Twitter, et on se retrouve le 31 sur le web.

Plus on est de fous, plus on blogue!

Du vent dans les vins (et des vagues dessous)

Amusant article dans Le Devoir, aujourd’hui, sur la Compagnie de transport maritime à voile (CTMV), qui a entrepris de transporter du vin (et éventuellement d’autres marchandises) en ayant recours à des voiliers, dont le Belem, célèbre voilier français qui a fait une traversée de l’Atlantique très remarquée dans le cadre du 400e anniversaire de Québec.

Le printemps dernier, la CTMV avait fait déjà pas mal de bruit à Vinisud, la grande expo des vins du Midi français, en annonçant le transport de quelque 60 000 bouteilles vers l’Irlande.

Maintenant, beau coup de pub, on se vante d’avoir mené à bon port une cargaison de vins vers le Québec. Le tout était plus symbolique qu’autre chose: des cadeaux pour le maire de Québec et divers dignitaires, en souvenir du grand anniversaire célébré cette année, et de quoi faire une belle dégustation à bord du bateau à Montréal.

L’image est belle et tout à fait conforme à cette poésie que l’on aime bien voir enrober notre vin. Mais ceci dit, même les 60 000 bouteilles transportées vers l’Irlande ne sont, sans jeu de mots, qu’une goutte d’eau dans l’océan. Le tout correspond à peine au volume de vente d’un seul produit régulier à la Société des alcools du Québec. Alors on est loin de revoir une flotte de voiliers subvenir à la demande.

C’est l’été, prenez-le frais

Je n’ai pas écrit, depuis une grosse semaine. Il y avait les vacances, un retour au travail chargé, puis les festivités entourant le 3 juillet, 400e anniversaire de Québec, dont j’ai beaucoup et très agréablement profité en famille. Une belle réussite, qui fait contraste avec les inquiétudes de la fin de l’année dernière, quand l’organisation semblait n’avancer à rien.

Maintenant, c’est l’été, il fait beau, il y a du monde en ville comme c’est pas possible. Et on en profite.

Et justement, l’été, quand il fait chaud, (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :