Quelques trucs à boire avec les huîtres

Cette semaine, à Bien dans son assiette, l’émission de radio sur l’alimentation à laquelle j’ai le plaisir d’être chroniqueur, chaque semaine, à la première chaîne de Radio-Canada, nous avons eu le plaisir de passer toute une heure à parler (et déguster) des huîtres en compagnie d’un expert en la matière, David McMillan, du restaurant Joe Beef, à Montréal. On a beaucoup appris – et bien goûté, aussi, puisque David avait amené plusieurs variétés d’huîtres à déguster, de la Côte Ouest comme de la Côte Est. (Si vous voulez écouter le tout, c’est disponible en ligne – émission du 30 novembre.)

Si ma chronique se concentre habituellement sur les livres gourmands, on m’avait aussi demandé de proposer des accords vins et huîtres. Un vrai plaisir, puisque ces mariages sont simples et délicieux, reposant avant tout sur la fraîcheur et la minéralité, histoire de répondre à la richesse relative de l’huître et de s’harmoniser à son caractère salin.

Voici ce que j’avais dégoté, parmi les multiples possibilités qui s’offrent à l’amateur d’huîtres.

Du côté du muscadet

Classique des classiques, le mariage huîtres et muscadet (suite…)

Publicités
Published in: on 2 décembre , 2011 at 3:46  Comments (2)  
Tags:

Dégustation olympique: vin mousseux Tribute « argent », VQA Okanagan Valley

C’est parce qu’elle fait partie de la « constellation » Vincor, commanditaire officiel des Olympiques de Vancouver 2010, que la maison Sumac Ridge a été invitée à créer des mousseux officiels pour les Jeux d’hiver.

Une façon de mettre à profit une expertise bien établie, puisque Sumac Ridge se fait une spécialité des vins mousseux depuis de nombreuses années. Plusieurs cuvées, millésimées ou non, de mousseux de méthode champenoise sont présentées sur le site – ainsi qu’un shiraz mousseux, un style de vin qui me laisse assez dubitatif.

Pour cette cuvée olympique, (suite…)

Du champagne californien pour Obama

L’investiture de Barack Obama est un méchant party. Immense, avec un budget en dizaines de millions de dollars, des spectacles de haut vol et beaucoup de réceptions, de dîners, de bals, avec ou sans le principal intéressé.

Imaginez qu’on y boira pas mal de… tout. Y compris du vin – et même pas mal de champagne californien. 

C’est en effet une cuvée spéciale d’investiture de la maison Korbel qui sera servie lors de divers événements entourant l’investiture et particulièrement, lors du traditionnel déjeuner qui suit l’assermentation et le premier discours du nouveau président. Une affaire intime, organisée par un comité du Congrès: 200 personnes, dont les juges de la Cour suprême, les principaux leaders du Sénat et autres leaders influents de Washington. 

Le mousseux de chez Korbel (suite…)

Vendredi du vin 15 : Cava Reserva de la Familia 2003, Juvé y Camps

Le thème choisi par Nicolas Ritoux pour ce quinzième Vendredi du vin avait l’intérêt de laisser l’embarras du choix. Nul n’est champagne en son pays, disait-il, en invitant tout le monde à voir ailleurs si la bulle y est.

Que boire, donc ? Si j’avais pu, j’aurais bien aimé mettre la main sur un vin de Champagne, un village du canton de Vaud, en Suisse, qui s’est fait interdire par les Champenois de l’Hexagone d’utiliser le mot «Champagne» sur leurs bouteilles – voire même sur leurs biscuits. Et voilà donc que ces vins suisses ne réussissent pas à être champagne en leur pays, à porter le nom qui leur est propre depuis bien avant que le Comité interprofessionnel du vin de champagne n’ait fait son apparition. Pour le «champagne» californien ou canadien, passe encore. Mais pour une ville qui s’appelle champagne et qui produit du vin depuis toujours ? Absurde.

J’avais bien à la cave un mousseux brut de Bruno Giacosa, une curiosité piémontaise que j’avais dégusté avec des amis il y a quelques mois. Mais voilà, il me semblait alors qu’il profiterait d’un certain vieillissement, alors je l’ai remis à plus tard. Et je suis allé fouiner dans les rayons de la SAQ.

Alors quoi ? Le prosecco de Nino Franco ? Je l’apprécie, depuis des années, comme un excellent rapport qualité-prix, particulièrement agréable avec des desserts aux amandes ou aux fruits blancs. Mais je voulais du neuf.

Entre les mousseux de Loire, d’Allemagne et d’ailleurs, j’ai aperçu (suite…)

L’érable vient à qui sait attendre

Vallier Robert, du Domaine Acer, dans le Temiscouata, est un véritable missionnaire de l’érable. Un homme déterminé à prouver que ce produit on ne peut plus québécois peut produire de grandes choses, une fois transformé en boissons alcoolisées.

Et attention, il ne s’agit pas ici de sucrer des boissons au sirop d’érable, mais bien d’assurer la fermentation alcoolique de la sève d’érable, comme on le fait avec du jus de raisin pour produire du vin. Le procédé, qui distingue ses produits de tout autre, a été développé (suite…)

Une Californie près de chez vous

C’est cette semaine que repasse au Québec, au fil de sa tournée canadienne annuelle, le Festival des vins de Californie. Une fort belle occasion de déguster, en un même endroit, les vins de plus de 80 producteurs réunis pour l’occasion. Et non des moindres.

Outre les incontournables (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :