Dégustation: Château Cap de Merle, Lussac-Saint-Émilion 2004

Mon grand ami Antoine avait amené avec lui, l’autre soir, une bouteille du Château Cap de Merle 2004, pour un souper entre amis, une soirée marquée tout autant par une belle bouffe et de bonnes bouteilles que par des discussions animées et toujours stimulantes.

Dégusté bien après le dîner en question (on s’était fait plaisir autrement, entre autres avec un excellent chardonnay Santa Cruz 1997 de Ridge, qui s’était montré en pleine maturité), ce Lussac-Saint-Émilion issu d’un terroir argileux où l’on trouve une bonne quantité de mâchefer, révèle d’abord toute la souplesse (suite…)

Dégustation: Carillon d’Angélus 1998

Deuxième vin du Château Angélus, Premier grand cru classé de Saint-Émilion, le Carillon d’Angélus est produit chaque année en quelque 1000 caisses, comparativement à 10 000 caisses pour le premier vin. Vraisemblablement fait de parts à peu près égales de merlot et de cabernet franc (l’encépagement d’Angélus est de 51% de merlot, 47% de cabernet franc et 2% de cabernet sauvignon), le vin offre, à neuf ans, des arômes encore relativement compacts de mûre, de tabac et de cacao.

La robe, qui commence à glisser du grenat vers des teintes un peu plus orangées, montre une certaine évolution. En bouche, des tannins (suite…)

Published in: on 7 décembre , 2007 at 10:46  Comments (2)  
%d blogueurs aiment cette page :