Le Québec sous une montagne de Bordeaux

Peut-on avoir trop d’une bonne chose? L’abondance de Bordeaux 2005 disponibles à la SAQ amène à se poser la question. 

L’automne dernier, pour la première fois depuis la création de l’excellent magazine haut-de-gamme de la SAQ, Cellier, je n’ai acheté aucune bouteille issue des arrivages qui accompagnent chaque numéro. J’ai été plutôt minoritaire, de ce côté, puisque les bordeaux de l’excellent millésime 2005 qui en constituaient l’essentiel sont partis à une vitesse record. 

Le Cellier coincidait grosso modo avec la livraison (suite…)

Dégustation: Château Chasse-Spleen blanc 2005

Depuis plusieurs années, des vins comme le Château Chasse-Spleen m’ont fait penser, comme plusieurs autres amateurs le découvrent, que les blancs de Bordeaux sont grandement sous-estimés. À prix fort raisonnable (une qualité des domaines de Claire Villars, c’est de ne pas pousser trop fort sur le terroir-caisse), le Chasse-Spleen m’a donné bien du plaisir, après quelques années de vieillissement. Un 1997, bu il y a deux ou trois ans, un 2000 bu l’année dernière et deux ou trois autres bouteilles qui avaient pris leur temps ont livré des arômes riches et complexes, un vin équilibré, sur une robe d’un doré élégant.

La clef, ici, c’est peut-être le temps. J’ai bu en deux temps, hier et aujourd’hui, un 2005 qui m’a fait penser à (suite…)

Published in: on 3 novembre , 2007 at 1:26  Comments (2)  
%d blogueurs aiment cette page :