Note de dégustation: Arbois Savagnin 2003, La Cave de la Reine Jeanne

Cousin du traminer, connu en Suisse sous le nom de païen ou heida, le savagnin est un joli trésor viticole qui fait la gloire toute particulière des vins du Jura. C’est de ce raisin que l’on fait les fameux vins jaunes et vins de paille aux saveurs particulières. Des vins dont les arômes de noisettes et le caractère oxydatif ne laissent personne indifférent, c’est le moins qu’on puisse dire.

Un très bel exemple des capacités particulières du savagnin a été concocté par l’excellent Stéphane Tissot pour La Cave de la Reine Jeanne, un projet spécifique de ce vigneron au sein du domaine familial. L’Arbois savagnin 2003, se situe en effet (suite…)

Bercé par le muscat

Vendredi soir dernier, j’étais, à la fin d’une longue semaine et d’une longue journée, passablement crevé et en besoin d’un petit réconfortant. Je regardais quelques nouvelles bouteilles, sans rien trouver qui me convenait. Ce n’était pas un soir pour du jamais dégusté, pour de la découverte et de la curiosité.

Non, ce qu’il me fallait, c’était du connu et du réjouissant. Un vin dans lequel je pourrais retomber comme on se laisse bercer dans un hamac, sous les arbres, par un bel après-midi d’été.

En passant à la cave, (suite…)

Un rendez-vous biodynamique à Montréal

Au hasard d’une recherche Internet sur les vins biodynamiques, j’ai vu que Slow Food Québec organise une rencontre et dégustation de vins biodynamiques avec un groupe de vignerons du regroupement Renaissance des Appellations.

Le rendez-vous a lieu le 11 février à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, rue Saint-Denis, à Montréal, au coût de 75$ (65$ pour les membres de Slow Food). Nicolas Joly, de la Coulée de Serrant, Olivier Humbrecht, du Domaine Zind-Humbrecht, et une quarantaine (suite…)

Dégustation: Petalos 2006, Descendientes de José Palacios, Bierzo

C’est grâce à mon patron, Yves, que j’ai mis la main sur quelques bouteilles de Petalos 2006, un vin rouge fait entièrement de mencia, un cépage presque oublié du Bierzo, au nord-ouest de l’Espagne. Quand il m’a dit que le vin était de retour à la SAQ, je trépignais d’impatience d’aller m’en chercher. C’est maintenant chose faite.

Je m’ennuyais depuis plusieurs mois de cette cuvée exceptionnelle signée Alvaro Palacios, que j’avais découvert autour d’une dégustation sur les régions « émergentes » de l’Espagne viticole (celles auxquelles le monde s’éveille et celles qui se réveillent, tout à la fois), en février dernier. J’en avais attrapé une ou deux bouteilles, goûtée une autre chez des amis de Joliette. Et depuis, j’attendais.

Après avoir dégusté le millésime 2006, ce soir, je peux vous dire que (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :