Fêtez en grand: sortez les magnums

Il n’y a pas si longtemps que ça, il me semble que (du moins, dans les boutiques de la Société des alcools du Québec) le magnum était un item rarissime, réservé aux grands crus et aux coûteux vins de garde. Un objet de collection.

La situation a visiblement beaucoup changé. Cette année, vous trouverez dans plusieurs succursales de la SAQ des étalages de grandes bouteilles de 1.5 litres, à tous les prix, de la catégorie « paiement d’hypothèque » à la catégorie « menue monnaie » – enfin, presque. Le Monopole offre, ces temps-ci, plus de 300 produits en magnums, du Bottero et du Castello de Liria, à 15$ et moins, jusqu’à des magnums d’Yquem à près de 1000$ et à un Château Pétrus 1947 à près de 25 000$.

Entre les deux extrêmes, du Vila Regia, du Douro, juste sous 18$, du Rioja 2005 de Cosme Palacio y Hermanos à 35$, du Riesling Les Écaillers de Léon Beyer à 78$, du Mas La Plana 2001 à 90$… du champagne, des Brunello di Montalcino, des Portos Vintage, du Barbaresco de Gaja… Le choix ne manque vraiment pas. Et du coup, les occasions d’impressionner non plus.

Car sur une table, un magnum est du plus bel effet. Beaucoup de prestance, avec un air d’abondance, en prime.

Et en sachant que plusieurs des magnums coûtent moins cher que deux bouteilles du même vin, on voit peu de raisons de s’en priver pour des occasions où l’on servira bon nombre de personnes d’un coup. Vous recevez toute la famille à Noël ou à la Saint-Sylvestre? Pourquoi pas six magnums, plutôt que douze bouteilles? Vous passerez moins de temps à tirer des bouchons – et votre beau-frère Roger, celui qui a toujours vu mieux, en aura probablement un petit coin de bouché.

«Mais c’est pas un peu lourd, ces gros machins?», que je vous entends déjà dire? Pas si mal, en fait. L’autre jour, à la SAQ, j’en soupesais une de la main droite, puis de la main gauche, en faisant le mouvement du gars qui verse un verre et, bien franchement, je ne peux pas dire que je trouvais ça particulièrement difficile à manoeuvrer. Et je n’ai jamais rien eu d’un M. Gros Bras.

En prime, on m’a régulièrement dit que du vin en magnum se goûtait mieux qu’en bouteille « simple ». Le vieillissement se fait apparemment plus en douceur, peut-être bien parce que l’oxydation du vin se fait plus lentement.

Alors allez-y, voyez grand, pour les Fêtes. Embarquez des magnums et épatez gentiment la galerie, sans vous ruiner. Vous m’en donnerez des nouvelles.

Advertisements

The URI to TrackBack this entry is: https://achacunsabouteille.wordpress.com/2008/12/07/fetez-en-grand-sortez-les-magnums/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :