Dégustation: Gevrey-Chambertin Clos Chamisot 1982, Pierre Damoy

J’ai de la chance d’avoir une aussi agréable famille que la mienne. Avec toutes sortes de petits bénéfices marginaux éminemment sympathiques. Comme cette bouteille de Gevrey-Chambertin 1982 du Domaine Pierre Damoy (un peu d’info en anglais ici et en français ici), que ma mère avait hérité d’une cousine et qu’elle a eu la gentillesse de partager avec moi au moment de la déguster.

Le millésime 82, en Bourgogne, est considéré comme moyen, dilué quelque peu par un mois d’août pluvieux, mais récolté sous le soleil en septembre. Une année en souplesse, avec un potentiel de garde moyen. Buvez maintenant, recommandent sans hésiter les guides d’un peu partout.

Tiré d’une parcelle d’un peu plus d’un hectare planté au début du 20e siècle, le Clos Chamisot 1982 s’est effectivement révélé avancé, comme en témoignait sa robe couleur de porto tawny aux reflets vermillon, mais encore ferme, expressif et complexe.

Au nez, on y voyait défiler des cerises et du caramel, des champignons, des accents fumés, des notes de sous-bois et de gentiane, un défilé qui se poursuivait en bouche avec, en prime, de l’orange confite, de la viande séchée, de la cerise séchée, tout cela étant bien présent et bien senti. Une acidité encore bien présente donnait du tonus à ce vin de belle longueur, avec une finale qui s’ouvrait largement avant de retomber en douce.

Le tout était malgré tout un peu sec en bouche, mais il faut dire que la bouteille avait été mise debout seulement quelques heures avant l’ouverture et décantée un brin rapidement, alors que les vieux bourgognes laissent un dépôt d’une finesse et d’une légèreté redoutables quand vient le temps de les déguster. Un peu de dépôt restait donc dans le vin, pas parfaitement limpide.

Comme preuve que les bourgognes ont tout ce qu’il faut pour durer, malgré leur pâleur et leur légèreté relative, on ne ferait pas mieux. Je connais bien des vins plus costauds, de meilleurs millésimes, qui ne montrent pas autant de forme à 26 ans…

The URI to TrackBack this entry is: https://achacunsabouteille.wordpress.com/2008/08/18/degustation-gevrey-chambertin-clos-chamisot-1982-pierre-damoy/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :