Problème de bouchon? Quel problème de bouchon?

On entend régulièrement, dans le débat constant entourant l’usage du bouchon de liège ou de la capsule dévissable (ou des bouchons synthétiques), que le problème des vins bouchonnés est majeur. Que le nombre de bouteilles défectueuses atteint 5%, voire 10% des bouteilles vendues de par le monde.

Des chiffres effarants, il est vrai, mais des chiffres qui ne sont jamais appuyés sur un échantillonnage particulièrement clair ou représentatif.

Un exemple très convenable venant de The Wine Doctor, montrait un taux de 3,6 % pour une année entière de dégustation, soit pour quelques centaines de bouteilles. Mais pour faire l’état de l’industrie, surtout dans un contexte où plusieurs s’alignent résolument du côté de la capsule dévissable, il faut aller plus loin.

C’est là qu’intervient un article de Valérie Dufour, dans le Journal de Montréal, qui a obtenu, suite à une demande en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, les chiffres sur les produits défectueux remboursés par la Société des alcools du Québec. Là, mes amis, c’est un échantillonnage colossal: des dizaines de millions de bouteilles.

Et le résultat? La valeur totale de tous les produits retournés à la SAQ pour remboursement (vins, mais aussi bières et spiritueux) s’élève à… (roulement de tambour) 2,1 millions de dollars par an. Sur des ventes totales de 2,4 milliards de dollars par année, comme en témoignent les résultats financiers 2007-2008 de la Société des alcools du Québec. Les ventes de vin annuelles de la SAQ se sont élevées, pour cette même année, à 1,7 milliards de dollars.

C’est donc moins de 0,1 % des ventes qui font l’objet d’un retour. Et là-dessus, il n’y a pas que du bouchonné. Les produits retournés peuvent avoir montré une grande variété de défauts, petits et grands : « oxydé, vinaigré, madérisé, bouchonné, mauvais goût, dépôt et/ou trouble, fermentation, pétillant, valve défectueuse, rappel, produit sans effervescence, verre fragile, produit périmé », précise l’article.

Même si on multipliait par deux, par trois, voire même par quatre, en se disant que les Québécois sont gênés de retourner un vin, qu’une bonne partie des gens n’ont pas senti qu’il y avait un défaut, que les clients n’avaient pas le temps et ont vidé des bouteilles dans l’évier de la cuisine, que des bouteilles bouchonnées dorment dans les caves de nombreux amateurs, voire même en faisant semblant que toutes les bouteilles en question étaient bouchonnées, on n’arriverait même pas à 0,5 %.

Alors, dites-moi: il est où, exactement, ce terrible problème des vins bouchonnés, hmmmmm?

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://achacunsabouteille.wordpress.com/2008/07/30/probleme-de-bouchon-quel-probleme-de-bouchon/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 commentairesLaisser un commentaire

  1. C’est vrai que c’est un taux de déchet tout-à-fait acceptable, même en le multipliant par 4. Cela étant, cela ne donne toujours pas une idée du taux très précise ! Sur les 2,1 millions de retour, combien concernent le vin ? Et puis, effectivement, cela ne donne pas une idée du taux de défectueux dans le vin, et encore moins à cause du goût de bouchon.
    Par ailleurs, je ne sais vraiment pas si multiplier le taux par 4 est suffisant. Je crois que peu de gens réussissent à le débusquer, sans parler en effet de ceux qui ne ramèneront pas le vin pour se le faire rembourser.

  2. En effet, il est difficile de se donner un multiplicateur précis pour des bouteilles bouchonnées non-détectées ou non-rapportées. Mais sachant que le bouchon n’est qu’une partie des retours, il est clair, quoi qu’il en soit, que l’on ne peut parler de taux de 5, 10 ou 12% de vins bouchonnés. Même un chiffre de 2% apparaît élevé, à la vue de ces statistiques.

  3. Je vous le concède…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :