Dégustation: Faugères Réserve Les Bastides d’Alquier 2000, J.M. Alquier

Réputée avant tout pour ses vins rouges, l’appellation Faugères est située dans le Languedoc, tout de suite à l’est de l’appellation Saint-Chinian et au Nord-Ouest de l’appellation Corbières (soit environ 25 kilomètres au nord de Narbonne). Ses quelque 2000 hectares de vignobles sont généralement situés en altitude, sur des coteaux schisteux où le carignan se voit graduellement mis de côté, au profit de la triade syrah-grenache-mourvèdre.

C’est ce trio de cépages qui constitue justement la cuvée Les Bastides de Jean-Michel Alquier, l’un des producteurs les plus estimés de l’appellation. Mes amis Élise et Vincent ont eu la gentillesse de me faire découvrir ses vins en apportant chez moi une bouteilles de la cuvée réserve Les Bastides 2000. Si la couleur montre un peu d’évolution, le vin demeure dense et foncé, les arômes intenses. Un beau nez, complexe, de fruits et d’épices (zeste d’orange, mûre, groseille, poivre…), harmonieux et ouvert, avec quelques notes de torréfaction. En bouche, le vin se promène agréablement entre les épices, le fruit concentré, l’acidité, l’amertume (agréable) et des tannins fins et enveloppants. Les saveurs sont persistantes, laissant en finale des notes légèrement iodées et minérales. L’ensemble est équilibré, solide et fait pour durer. J’espère qu’Élise et Vincent en ont encore une bouteille ou deux, qu’ils pourront faire mûrir en cave encore quelques bonnes années.

Autrement, il vaudra certainement la peine de chercher les 2004 ou 2005 actuellement sur le marché, afin de les mettre à leur tour à la cave.

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://achacunsabouteille.wordpress.com/2008/01/07/degustation-faugeres-reserve-les-bastides-dalquier-2000-jm-alquier/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 commentairesLaisser un commentaire

  1. C’est presque un voisin (25 km), je corrige donc un peu en connaissance de cause, que c’est bien au Nord-Est des Corbières – à une soixantaine de km de Narbonne:-).

    Alquier était et reste une valeur sûr de l’appellation, après quelques problèmes dans la cave il y a quelques années.

  2. Bonjour,

    Dernièrement, j’ai dégusté un Premières Faugères 2005 accompagné d’un carré d’agneau provençale. Pur délice !Je suis amateur de vins et non connaisseur. Pour assouvir ma curiosité, pourriez-vous m’informer des cépages utilisés et la proportion de chacun ? Également, combien d’année conserveriez-vous ce vin en cave ?

    En vous remerciant à l’avance !

    Gabriel Varin
    Le Groupe Quadriscan
    6600, rue Saint-Urbain
    Montréal (QC) H2S 3G8

  3. Un Faugères avec l’agneau me semble une combinaison gagnante, en effet. Je n’ai malheureusement pas trouvé l’encépagement exact des Premières d’Alquier, mais voici tout au moins les règles de l’appellation à ce sujet. Des règles qui laissent pas mal de marge de manoeuvre, comme vous le verrez.

    Pour ce qui est du vieillissement, en pensant que le 2000 était en pleine forme et encore relativement jeune au début de l’année, je dirais que le 2005 devrait pouvoir vieillir au moins cinq ans sans problème. Après, ça devient une question de préférence, selon qu’on aime le caractère des vins vieillis ou qu’on les préfère souples et encore fringants.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :