Dégustation: Petalos 2006, Descendientes de José Palacios, Bierzo

C’est grâce à mon patron, Yves, que j’ai mis la main sur quelques bouteilles de Petalos 2006, un vin rouge fait entièrement de mencia, un cépage presque oublié du Bierzo, au nord-ouest de l’Espagne. Quand il m’a dit que le vin était de retour à la SAQ, je trépignais d’impatience d’aller m’en chercher. C’est maintenant chose faite.

Je m’ennuyais depuis plusieurs mois de cette cuvée exceptionnelle signée Alvaro Palacios, que j’avais découvert autour d’une dégustation sur les régions « émergentes » de l’Espagne viticole (celles auxquelles le monde s’éveille et celles qui se réveillent, tout à la fois), en février dernier. J’en avais attrapé une ou deux bouteilles, goûtée une autre chez des amis de Joliette. Et depuis, j’attendais.

Après avoir dégusté le millésime 2006, ce soir, je peux vous dire que j’avais bien raison de trépigner. Épicé, viandé, intense, parfumé et floral, doté de belles notes de prune, ce vin foncé et dense étonne en bouche par sa vivacité. S’il ne manque pas de coffre, ni d’alcool (un bon 14%), le vin possède aussi une acidité et une subtilité d’arômes qui viennent équilibrer sa chaleur ensoleillée. Le genre de truc qui vous met le sourire aux lèvres, et dont on regretterait de n’avoir qu’une bouteille.

L’étiquette, particulièrement jolie et dépouillée, ne vous dira pas grand-chose sur le vin: pas un mot sur le fait que les vignes de 60 à 100 ans sont cultivées en biodynamie. Ce qui explique probablement en bonne partie le caractère si vivant et expressif de la cuvée. Palacios laisse le vin parler. Ici, pas besoin de grand fla-fla en contre-étiquette, c’est clair.

En plus, à 23,70$, à la SAQ (une vingtaine de dollars à peu près partout aux États-Unis), un vin d’une aussi belle constitution et d’une complexité aussi évidente est une véritable aubaine. Si vous voulez surprendre la famille pendant le temps des Fêtes, voilà la bouteille parfaite, aussi étonnante que séduisante. Et sur la dinde, les pâtés et cipâtes, il en donnera autant qu’il en faut. Et plus.

The URI to TrackBack this entry is: https://achacunsabouteille.wordpress.com/2007/12/21/degustation-petalos-2006-descendientes-de-jose-palacios-bierzo/trackback/

RSS feed for comments on this post.

2 commentairesLaisser un commentaire

  1. […] chanceux a entre autres rencontré Alvaro Palacios, vigneron-étoile de la Rioja, du Priorat et du Bierzo, dont on souligne entre autres l’attirance presque obsessive pour les terroirs que les moines […]

  2. […] avoir une idée de ce qui se fait de bien dans le Bierzo, on peut s’orienter vers le Petalos, la cuvée d’entrée de gamme produite par Palacios. Ces vignes de 60 à 100 ans cultivées […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :