Dégustation: Saint-Sulpice 2003, Domaine de l’île ronde

En traitant du Domaine des Pervenches, l’autre jour, j’avais évoqué le beau travail viticole du Domaine de l’île ronde, le premier domaine québécois (et le seul, à ce jour) dont j’avais pensé mettre une bouteille à la cave pour en suivre l’évolution. Ce soir, j’ai sorti de la cave la bouteille en question (un Saint-Sulpice 2003, fait de cépage Sainte-Croix). Et le résultat m’a semblé plutôt convaincant.

Le vin avait de belles notes de cerise rouge, d’épices, des notes animales issues de son évolution (quelques accents « foxés » typiques des cépages hybrides, mais vraiment légères), une acidité bien présente, tout comme les tannins, et surtout, un aspect changeant, en bouche et au nez, d’une gorgée à l’autre. Bref, de la complexité.

La palette n’est pas la même que celle d’un vin de vinis vitifera européen et ce vin n’en a pas non plus la profondeur. Mais il tire le meilleur parti de sa propre palette aromatique et des caractéristiques particulières du cépage. C’est le chemin à prendre.

Une analogie: le fromage québécois. Feu Jules Roiseux, grand amateur de vin et fromage devant l’éternel, disait il y a quelques années que les fromagers québécois devaient cesser de faire du brie ou du raclette québécois. En suscitant la comparaison, on suscite la déception, alors que quand on goûte une tomme de Grosse-Île, un Riopelle ou un Pied-de-Vent, on l’évalue plus facilement selon ses propres mérites. À nous de nous refaire la bouche sur le vin québécois, sur sa propre typicité.

La fête des vendanges est en plein cours, ces jours-ci, au Québec, et les vignobles fêtent les 25 ans de la viticulture moderne d’ici. C’est le temps de la maturité qui s’en vient. Ça devrait être bon.

Published in: on 26 septembre , 2007 at 10:53  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://achacunsabouteille.wordpress.com/2007/09/26/degustation-saint-sulpice-2003-domaine-de-lile-ronde/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. […] à en mettre une bouteille à la cave, pour voir son évolution sur deux ou trois ans. C’est ce que j’avais fait avec le Saint-Sulpice, avec des résultats plutôt […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :